Médiatisation de la course

L’objectif est d’atteindre un maximum de reportages diffusés sur les chaînes TV françaises et européennes.

Pour y parvenir, il est prévu :
- D’affecter à la communication plus de la moitié du budget général d’organisation de la course, soit environ ht 800 K € ;
- D’armer un navire accompagnateur dédié à la production audiovisuelle de la course ;?- De filmer au quotidien les skippers et les bateaux en course ;
- De transmettre quotidiennement et gratuitement – par liaison satellite – les images et les  sons de la course aux chaînes TV et stations radio françaises et européennes concernées, Etc .

Les retombées médiatiques de la Bouvet Rames Guyane 2009?(Source des alertes et de la valorisation : l’Argus de la Presse 2009)
2 035 retombées, tous médias confondus, ce qui correspond à un équivalent publicitaire de 5 569 354 €, avec notamment :

782 articles des presse écrite nationale et régionale, dont 557 photos ;
298 reportages radios diffusés par des stations nationales et régionales ;?504 reportages TV diffusés par des chaînes nationales et régionales ;
100 000 participants à la « Virtual Régatta » organisée en parallèle de la vraie course ;
650 000 sujets vidéo de 3 à 6’ visionnés sur SailingNews TV et sites correspondants;
9 800 000 pages lues sur « bouvet-ramesguyane.com (4 600 visiteurs uniques / jour)

Les atouts du concept
L’aviron  océanique véhicule l’image d’un sport populaire, sain, non polluant, respectueux de la nature et de l’environnement maritime et qui met en évidence des valeurs physiques et morales qui forcent le respect et l’admiration? Rames Guyane 2014 se veut proche des médias et consacre la majeure partie de son  budget pour produire et distribuer quotidiennement et gratuitement la matière d’information nécessaire à la réalisation de reportages pour la presse écrite, parlée et télévisuelle.