Post Format

Le silence

La mer affolée laisse place à un silence solennel. Il m’entoure et laisse planer les songes vagabonds vers d’autres horizons. Ici et là, un oiseau passe. Une vague me soulève puis me repose dans un calme de circonstance. Le son des pelles se frottant à la mer diminue, je m’arrête et écoute. J’écoute le silence. Quelle merveilleuse symphonie du plaisir, oubliée.

 

1 mois de mer

Laisser un commentaire

Required fields are marked *.